Qu'est-ce que le
projet CALICO ?

Un projet innovant de 34 logements porteur de nombreuses initiatives

Un habitat Intergénérationnel
Et socialement mixte

 

 

Le logement CLT, c’est plus qu’un simple logement !

Les logements en Community Land Trust sont situés sur des terrains retirés du marché foncier privé afin de prévenir la hausse des prix et la spéculation immobilière. Le terrain situé sous CALICO restera perpétuellement propriété d’une fondation d’utilité publique contrôlée par des représentants des habitants, des responsables politiques ainsi que de la société civile bruxelloise, en vertu du modèle CLT traditionnel.

Le projet CALICO, récompensé par un financement européen, comprend une composante intergénérationnelle et interculturelle avec une attention particulière à la dimension de genre, tout en fournissant un logement aux familles à faibles revenus.

 

houseCreated with Sketch.

Antispéculatif

CALICO est un bâtiment sur un terrain Community Land Trust. Ce modèle assure la pérennité de son accessibilité en retirant le foncier du marché.

butterflyCreated with Sketch.

Cycles de vie

CALICO intègre une maison de naissance et une maison de mourance, offrant la possibilité aux personnes de venir au monde et de le quitter dans un environnement familier.

growthCreated with Sketch.

Voisinage

CALICO sera ouvert et intégré au quartier, avec un espace partagé et un jardin communautaire au sein même de l'habitat.

groupCreated with Sketch.

Intergénérationnel

CALICO assurera une mixité entre les générations au sein de son habitat.

lifeCreated with Sketch.

Care

CALICO mettra en place un système de care mutualisé au sein de son habitat.

groupCreated with Sketch.

Genre

CALICO intègre la perspective de genre dans l'ensemble du projet.

Les valeurs de
CALICO

Les CLT (Community Land Trust) sont des organisations qui acquièrent des terrains pour les gérer comme un bien commun, ensemble et dans l’intérêt de la communauté. Le système existe depuis les années 70 aux Etats-Unis. Les CLT peuvent prendre des formes très variées, mais certains principes de base restent inchangés : la propriété du terrain est séparée de celle du bâti, permettant à des ménages à faibles revenus d’acheter un logement à un prix plus bas que celui du marché et le prix des logements reste toujours abordable pour les générations suivantes, grâce à un prix plafond lors de la revente.

Le CLT de Bruxelles (CLTB) existe depuis 2012. Premier CLT d’Europe continentale et co-coordinateur de CALICO avec la Région de Bruxelles-Capitale, il a été reconnu internationalement comme pionnier en la matière et financé à deux reprises par l’Union Européenne pour des projets innovants. En utilisant le logement comme moyen d’intégration des populations en difficulté, il implique ses candidats-propriétaires à chaque étape de la production du logement, dans une perspective d’empowerment et de cohésion sociale.

Le concept de « mourance », développé par la psychologue et psychothérapeute Lydia Müller, cherche à inscrire la mort et le deuil dans le processus de la vie, comme partie d’un cycle et non une fin. L’intégration au sein de CALICO d’une maison de naissance et d’une maison de mourance offrira des espaces adéquats à destination des personnes désireuses d’accoucher ou de mourir dans un environnement empathique et familier. Intégrées au sein de l’habitat, elles seront coordonnées par le partenaire Pass-ages. Cette association a pour objet de créer à Bruxelles un espace de vie bienveillant, ouvert sur son environnement, destiné à accueillir toute personne qui souhaite vivre ces « passages de vie » naturellement, en harmonie et en lien, accompagnée par des professionnels et des bénévoles.

En termes de précarité, le genre est un facteur aggravant, et cela a mécaniquement un impact sur l’accès au logement pour les femmes. En Belgique, l’écart salarial homme-femme est de 21% tandis que l’écart de pension est de 26%. De plus, les parents élevant des enfants seuls sont des femmes à 80%. A cette pauvreté accrue s’ajoutent différents facteurs sexistes de discrimination dans l’accès au logement, qui expliquent en partie le fait que le nombre de femmes en situation de sans-abrisme ait presque triplé entre 2002 et 2011 (Lelubre, 2012). Angela D est l’association partenaire de CALICO chargée de mettre la problématique du genre au centre de l’habitat partagé par des actions de sensibilisation et de formation aux questions d’égalité homme-femme.

« Avec ses 1,2 millions d’habitants, Bruxelles est une métropole ouverte sur le monde du fait de son statut de capitale européenne, de sa multi-culturalité et de sa position centrale au cœur de l’Europe du Nord-Ouest.

 

Comme beaucoup de grandes villes européennes, Bruxelles rencontre des difficultés en termes d’accès au logement. Ces difficultés touchent principalement les classes sociales les plus vulnérables comme les femmes, les personnes âgées, les familles à faibles revenus ou les migrants. Ce sont souvent plus de 60% de leur budget qu’ils.elles doivent consacrer pour se loger.

 

Une particularité de Bruxelles est d’être une ville jeune avec une des croissances démographiques les plus importantes en Europe ces 20 dernières années. Mais Bruxelles, comme toute l’Europe, est également confrontée au vieillissement de sa population. De nouveaux besoins spécifiques apparaissent, notamment en matière de soins. Des approches innovantes sont nécessaires pour renforcer l’autonomie des personnes au sein de leur lieu de vie et développer la solidarité intergénérationnelle.

 

C’est pour répondre à ces problématiques de manière intégrée que Pouvoirs publics, associations et universités bruxelloises collaborent dans le projet CALICO (CAre and LIiving in COmmunity).

Créé pour
Tout le monde

L’association EVAbxl, accompagnée par la VUB et les partenaires de logement, sera en charge d’intégrer le care à l’habitat via une série d’interactions entre bénévoles et professionnels du monde médical. Le care, terme sans équivalent en français, caractérise une relation d’aide, familiale ou professionnelle ; il désigne tout à la fois l’activité de soin à une personne qui en dépend et le souci de la réception de ce soin, sa singularité résidant dans cette combinaison affûtée de compétences techniques et émotionnelles. Il s’agit d’une manière de prendre soin de l’autre personne qui la prenne en compte dans sa globalité. Le care sera intégré de façon mutualisée et compréhensive au sein de l’habitat.

Le vieillissement de la population est un phénomène qui touche autant la Belgique que ses voisins. Le risque d’isolement des personnes âgées s’accroît à mesure que s’individualise la société, et leurs maigres revenus leur donnent rarement la possibilité de vivre dans un logement abordable et adapté. Toutes les générations sont représentées au sein de l’habitat. Les seniors ont accès à un logement abordable, et, s’ils le souhaitent, sont entourés tout en participant activement à la vie de l’habitat selon leurs compétences. Les plus jeunes ont la joie de bénéficier de la présence et de la transmission des aînés.

Avec un espace ouvert aux initiatives locales et des projets conçus avec le quartier, CALICO sera un acteur à part entière du tissu urbain local. L’université VUB est chargée de l’analyse du succès du projet. Centre d’expertise et initiateur de la stratégie de développement du territoire bruxellois, perspective.brussels apporte son expertise au projet CALICO via le Référent Logement.

Dans CALICO, vingt appartements seront achetés et financés par deux coopératives gérées par les partenaires qui les mettront ensuite en location aux futurs propriétaires. Les appartements de Pass-ages seront achetés par une coopérative constituée et gérée par leurs habitants. Les appartements d’Angela.D deviendront propriété de la coopérative d’investissement « Common Ground », initiée par plusieurs acteurs associatifs bruxellois. La plupart des appartements seront mis à disposition à tarif social grâce à l’intervention de l’Agence Immobilière Sociale « Logements pour Tous ». Les terrains resteront propriété de la Fondation d’Utilité Publique CLTB, ce qui garantira le maintien des clauses anti-spéculatives pour tous ces logements. Ce modèle permet de renforcer la gouvernance participative pour les logements locatifs et d’inscrire le recours aux AIS et à la finance privée dans le cadre d’une maîtrise de socialisation perpétuelle des logements.

Découvrez les environs

Filtrez les installations ci-dessous et cliquez sur les épingles sur la carte pour plus d’informations.

CAre and LIving in COmmuniy

Ouvrir dans Maps

Les principales étapes de notre projet

Octobre 2021

Évaluation finale du projet. La conférence finale est l’occasion de faire le point avec toutes les parties concernées.

Été 2021

Les habitants emménagent. Les maisons de naissance et de mourance accueillent les premiers utilisateurs.

Mai 2021

Fin des travaux de construction du bâtiment.

Mars 2020

Les futurs habitants sont sélectionnés.

Octobre 2019

Les critères d’attribution des unités de logement seront déterminés.

Mars 2019

Un événement de lancement avec les parties prenantes est organisé. La réflexion sur la co-création d’un modèle de soins de proximité est lancée.

Novembre 2018

Lancement du projet UIA CALICO.

UN PROJET PARTICIPATIF

CALICO est un projet inclusif et participatif : les habitant·es font partie intégrante du processus décisionnel grâce aux divers comités mis en place.

Parmi les comités dans lesquels se retrouvent les habitant·es pour décider de leur avenir au sein de CALICO, il y a :

  • Le comité de gouvernance, lieu de concertation et de coordination entre les 3 habitats afin de s’accorder sur les modes de prise de décision entre habitants et de définir les structures de gouvernance, y compris pour la suite de l’habitat.
  • Le comité care, en charge de la mise en place du care au sein de l’habitat.

Résumé de la construction

En projet, il y a :

  • Le comité fêtes, chargé de l’organisation d’évènements par et pour les habitant·es.
  • Le comité jardin, en charge de la gestion du jardin partagé de l’habitat.

Instance de rencontre et de décision centrale pour les futur·es habitant·es de CALICO, les journées des 34 familles de CALICO sont le lieu où les habitant·es se rencontrent, organisent et rêvent ensemble à leur futur habitat.